logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/12/2015

ESPRIT DE NOEL.....UN GOÛT AMER....

Lundi. Il fait beau.

Les fêtes approchant, elle décida de se rendre en ville, dans la "capitale" du Lot-et-Garonne, pour les premiers achats de Noël. Sur l'avenue piétonne, peu de promeneurs, c'est normal, c'est lundi. Elle se rend dans la grande librairie de la ville où elle musarde dans les rayons livres. Un régal.

Après avoir fait l'achat de deux livres, elle se dirigea vers la caisse. Une grande file s'est formée sur la gauche et elle prend sa place à la queue-leu-leu, rien de plus normal jusque là. Au fur et à mesure de l'avancée des personnes,elle arrive à la hauteur d'une caisse à sa droite, libre de tout acheteur. Que fait-elle en toute logique, du moins il lui semble ? Elle se déporte vers cette caisse libre. Et alors, qu'entend-elle ?

- et vous là, vous resquillez...etc...etc...

Sur quoi, elle se retourne et répond :

- Mais qu'attendez-vous pour y venir ? (en lui montrant la caisse libre)

C'était  une femme, à l'image de son invective. D'aspect vulgaire.

Personne n'a osé sortir de la file de gauche et faire une  file à droite derrière elle.

Ils étaient tous là, serrés comme des sardines au fond d'une boîte (comme dit l'autre), et cette femme disparaissait au milieu de tous ces gens, soutenue par la personne devant elle et poussée par la personne derrière elle.

 

Après coup, elle s'est posée un tas de questions.

- Est-elle vraiment une resquilleuse ?

- Mais pourquoi ces personnes suivent-elles bêtement une file comme des moutons ?

- Pourquoi personne ne prend l'initiative de former une file à droite vers les deux caisses vides ?

- Pourquoi la caissière n'est-elle pas intervenue ? Le bon sens et la logique auraient été que celle-ci eut pris l'initiative de "racoler" les clients vers sa caisse. Incompétence ? je-m'en-foustisme ? mais préférait-elle sans doute laisser travailler sa collègue. Du moins, c'est l'impression que cela a donné.

Alors, la "resquilleuse" s'est dit que prendre des initiatives à notre époque était bien risqué. Cela lui a laissé l'impression de gens qui se laissent porter, de gens assistés, de gens qui suivent comme des moutons...

Elle se pose la question encore aujourd'hui :  Mais qu'a-t-elle fait ?

Puis elle se rendit vers une table près de la sortie  pour faire emballer ses livres d'un beau papier de Noël et elle regardait de temps en temps vers les caisses vides et elle vit, "quand même", quelques clients s'y présenter.

Puis, après avoir fait d'autres achats dans des magasins où les gens étaient beaucoup plus souriants, elle rejoignit sa voiture. Et passant sur une place où se trouvait un banc occupé par trois femmes, elle assista encore à une altercation, puisque une de ces femmes, cigarette au bec, invectivait un monsieur âgé avec un tout petit chien. Elle n'a pas su la raison de la dispute étant arrivée à la fin.

Pour la petite anecdote, elle n'a pas trouvé les boutiques bien décorées. Pas d'ourson blanc, de neige, de traineau et autres décorations qui font rêver les petits et les grands. Une ville morte. Peut-être est-elle plus "féerique" le soir venu avec les lumières ?

 Fin de la journée pour elle et il lui tarda de regagner ses pénates, loin de tout.

 

Par contre,sa petite ville de 6000 habitants est bien décorée. Sur tous les arbres à l'entrée de la ville, sont accrochés des paquets cadeaux de toutes les couleurs. Les poteaux anti-stationnement  sont agrémentés d'énormes bonbons aux couleurs rouges, jaunes, bleues, argentées... Un air de fêtes.

IMGP4972.JPG

IMGP4977.JPG

IMGP4984.JPG

IMGP4998.JPG

IMGP4997.JPG

et même un joli pingouin est venu du Pôle Nord nous rendre une petite visite et se réchauffer sous le soleil tiède des bord du canal.

IMGP4980.JPG

IMGP4979.JPG

IMGP4982.JPG

 

 

 

 

 

 

Commentaires

en lisant ton texte il me vient à l'esprit
l'idée qu'il y'a du boulot pour le Vivre ensemble,
que l'individu prend souvent le pas sur le groupe
poussé par consommation , publicité et concurrence
Prenons garde de ne pas tout deshumaniser !
amitiès

Écrit par : ventdamont | 14/12/2015

Il est vrai que je trouve nos villes tristes.....Chez moi aussi malgré un marché de Noël, les décorations sont peu nombreuses......
Enfin je pense aussi que c'est le manque d'argent dans les municipalités....du moins on veut croire que c'est la raison....
Moi suis peu allé en ville
Bonne journée Flo....
Bisous
Anita

Écrit par : anita | 14/12/2015

Coucou FLO !
Un parcours du combattant les achats dans ta ville ;-) Il y a toujours des gens mécontents de pas grands choses, des râleurs quoi. Belles décos en paquets cadeaux, il y avait peut être le tien. Bon lundi et gros bizoux Doubs !

Écrit par : françoise la comtoise | 14/12/2015

Une jolie bannière de fête. Ma ville est de moins en moins décorée, soit disant par économie, l'envie n'est plus la même aussi. Pour la décoration il faut aller en Alsace, chez eux, c'est indispensable et unique en son genre.
Nous passerons Noël quand même ...

Bises et bonne journée.

Écrit par : judith | 16/12/2015

Nous vivons une triste époque où c'est le "m'as-tu-vu" et le "chacun pour soi" qui l'emporte, hélas !
Bonne soirée, bises,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 18/12/2015

Nous vivons une triste époque où c'est le "m'as-tu-vu" et le "chacun pour soi" qui l'emporte, hélas !
Bonne soirée, bises,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 18/12/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique