logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/05/2018

GRIS ET PLUIE

Gris, gris, gris

Pluie, pluie, pluie.

 

Même les canards dans la mare

en ont marre.

Ils aimeraient déployer leurs ailes aux rayons ardents

d'un soleil de printemps.

 

Gris, pluie,

C'est l'ennui.

 Patience,

le soleil nous est promis.

 

Nous irons par les bois, la campagne,

à la découverte des senteurs nouvelles,

et des oiseaux qui volent à tire d'ailes,

ne cessant de chanter pour célébrer

le beau temps revenu.

Fleurs, arbres, animaux se réveillent.

Dans les prés, marguerites, coquelicots et bleuets

dansent sous une brise légère.

La nature revit et reprend ses droits.

 

roses_roses.jpgAlors, nous irons aussi dans le jardin

Où les massifs de fleurs attendent un coup de main.

L'herbe sera arrachée,

La terre sera binée, aérée.

Les rosiers alors nous offriront leurs plus belles roses,

odorantes, éphémères,

et fortes de leur élégance,

Elles domineront le jardin de leur arrogance.

 

Ciel bleu, soleil, douceur,

Enfin !

 

 

 

 

 

 

 

 

14/04/2018

LE VIEILLARD

 

Il est venu
De son enfance jusqu'ici.
Il a marché
Longtemps,
De pas d'abord petits,
Maladroits hésitants

Puis
D'une jambe longue
En ignorant les pierres
Il a franchi
La vie
Le vent
La pluie
La soif

Un jour
son pas tremblait d'un bruit de souvenirs,
Les saisons s'empilaient sur le chemin qui monte
Et son coeur s'essoufflait

Il s'assit un moment

Quand il s'est relevé
Son regard s'est troublé
Les pourquoi
surgissaient du creux de sa pensée

Il est venu
De son enfance jusqu'ici
Nous demander réponse
Le vieillard fatigué.

Son âme est nue
Comme l'enfant qui naît.

 

                                                          (poème recueilli au hasard du net.)

24/03/2018

LE PRINTEMPS SERA TARDIF

 

Image0005.jpg

 

SURMENAGE

 

Le Printemps n’en peut plus tant il a de travail,
Car cette année l’Hiver, rebelle et obstiné,
A eu beaucoup de mal à passer le relais,
A lâcher enfin pied. Dès lors, vaille que vaille,

Il va falloir booster la Provence affaiblie
Par un froid trop tardif. Les arbres sont tout nus,
Leurs bourgeons assoupis et tout aussi ténus
Que des oeufs de fourmi, sous une morne pluie !

Il faut se dépêcher car tout est en retard :
Donner un coup de vert aux plantes anémiées,
Freiner un peu le vent et fleurir les vergers,
Rameuter le soleil qui joue les grands flemmards…

Bosser, encore bosser et bosser sans arrêt
Pendant plus de deux mois : l’été est impatient
Et veut que tout soit prêt quand viendra la Saint-Jean !
Le malheureux Printemps serait bien plus stressé

S’il n’était pas aidé : c’est à un train d’enfer
Que les fleurs retardées déplissent leurs pétales ;
L’herbe croît à vue d’oeil, si moelleuse et si pâle
Qu’on pourrait en brouter les délicats brins verts.

Pour rattraper le temps si bêtement perdu,
Plantes et animaux : tout court et tout va vite !
La Nature affolée soudain se précipite,
Semblant tout entraîner en un vaste chahut.

 

Vette de Fonclare

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique